Le climat de Mongolie

Le climat de la Mongolie est extrêmement continental avec de longs hivers froids et secs et des étés courts et chauds. La température moyenne tombe en dessous de zéro pendant sept à huit mois de l’année (voir le tableau 3. 1). Pendant deux ou trois mois en été, les températures sont chaudes et agréables dans la région sud du Gobi. L’hiver dure habituellement de la mi-octobre jusqu’au mois d’avril, la période la plus froide se situant entre la mi-décembre et la fin février ou la mi-mars, lorsque les températures descendent à -20 ou -30 ° C voire plus bas. La neige tombe habituellement entre la mi-octobre et la mi-avril. Il ya certaines régions, surtout dans le nord-ouest, où les températures descendent à -40, -50 ° C. Dans le désert de Gobi, elles chutent à environ – 40 ° C. L’humidité est généralement faible (47-73%), surtout en hiver. A cause de la sécheresse, le froid est moins perceptible. Par ailleurs, le froid est soulagée par le ciel bleu, presque continue et avec le soleil. Autour d’Oulan-Bator, le nombre de jours ensoleillés se situe entre 220 et 260 par an.

La Flore

4 grands milieux écologiques : la taïga, la haute et moyenne montagne, la steppe et le désert. Sur les contreforts de l’Altaï, sur les pentes du Khangaï et des Khentii, poussent le mélèze sibérien à feuilles persistantes, le pin et le cèdre, plus rarement le sapin et l’épicéa. On y trouve également le genévrier. Le bouleau et le tremble viennent dans la taïga, au nord, qui se prolonge en Sibérie. La steppe herbeuse couvre le centre et l’est du pays ; elle est composée d’un nombre important de graminées et de stipes ; peu d’arbres, quelques bouquets d’ormes, des cornouillers, des sureaux… La steppe semi-désertique du sud est faite de graminées éparses, d’armoise, de rhubarde et courts arbustes, comme le saxaul. Autour des points d’eau, poussent des ormes, des peupliers, des roseaux. Enfin, notons qu’au printemps les fleurs éclosent par tapis : edelweiss, ancolies, matricaires, lys, dents de chien, pivoines, thés des Alpes, trolles, anémones, gentianes, renoncules…

 

La Faune

La Mongolie compte 136 espèces de mammifères, près de 400 différents types d’oiseaux et 76 espèces de poissons. De l’abondance des loups aux léopards des neiges en danger, il existe une myriade d’animaux sauvages à suivre, à photographier et à chasser. Les forêts du centre et du nord accueillent le loup, le sanglier, le wapiti, le chevreuil et l’ours brun. Les steppes et les marges de la forêt abritent la marmotte, le rat musqué, le renard, le renard des steppes, et l’île de Sable. L’ouest des hautes montagnes de l’Altaï jouit d’une riche faune variée. Mis à part le loup et les chats sauvages, telles que le lynx et le léopard des neiges, le plus grand mouton sauvage, argali, et le bouquetin sibérien vivent dans ces montagnes. Le désert de Gobi et les steppes de Mongolie orientale sont habitées par des milliers de gazelles. L’animal le plus rare en Mongolie est l’ours de Gobi. Il se cache dans la partie sud-ouest du désert de Gobi. L’âne sauvage et les chameaux sauvages sont abondamment trouvés dans le désert de Gobi et de tout mouflon bouquetins habitent également les montagnes rocheuses dans la région de Gobi. Les chevaux sauvages sont été réintroduits dans le pays après avoir été élevé en captivité à l’étranger. Ils ont été invisibles pendant environ trente ans dans leur pays d’origine. L’avi faune est riche et comprend l’aigle royal, le gypaète barbu et d’autres oiseaux de proie. Avec plus de 2000 lacs, le pays est un véritable aimant pour les oiseaux d’eau y compris les cigognes et les goélands. L’est de la Mongolie est célèbre pour ses oiseaux, vantant les lacs de cigognes et de pélicans, tandis que les vautours peuvent être vus à travers le pays aura et d’espèces aussi rares que le tétraogalle de l’Altaï et le cygne tuberculé sont encore observées dans la campagne.